Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


J’ai mal tu sais

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J’ai mal tu sais

Message par Mustapha le Ven 3 Mar - 23:19

[size=64]
J'ai mal tu sais
[/size]
Sans te le dire, c’est vrai moi je t’ai aimé
En moi pour toi, toujours y avait de l’amour
Le soir quand je te vois, malgré moi je souris
La fatigue du corps s’en va, de mes huit heures
Parmi toutes les fleurs, la seule, vous étiez
Toi seule que j’adore, mystérieux est le cœur
Nos deux corps, un jour, qu’un ne fessaient
De joie étaient nos pleurs, baigner dans l’amour
Pour toi, le meilleur, moi, je t'ai donné
Et tout ce que souhaite ton cœur, des bijoux en or
Je ressens une douleur, quand tu pleuré
Auprès de ton corps, moi jusqu'à l’aurore
Pour avoir ma chaleur, dans ce grand lit
Pour que mon amour, puisse faire ton bonheur
Quoique, modeste était notre nid
J’ai fait de mon mieux, et plus encore
Malgré sans te le dire, oui moi, je t’ai aimée

Vous étiez ma cause, ma vie était pour toi
Malgré toutes les roses, c’est toi que j’ai choisie
J’ai cru avoir la chance, quand j’ai prés ta main
Le bonheur comme essence, avec, tu m’as brûlé

Oui, je souffre d’absence, et la vie s’en va
Tu m’as prés cette gosse, sans moi, elle grandit
Pour elle ils sont mes proses, si je serais loin
Pardon pour la danse, que je lui promis
Elle était fétus, dans ton pur jardin
Pour elle, j’ai appris les danses, pour le bal masqué
Dans mes bras, cette gosse, je suivrais ses pas
Même si pour moi, ils creusent, gai, je partirais

Sans me dire un jour, tu as fait ton choix
Dans ton ventre, ma fleur, moi, je l’ai aimé
Moins pénible est la mort, devant tes dures lois
Loin des yeux et le cœur, ailleurs ma fille est née
En moi, une forte douleur, brûle chaque nuit mon foie
Elle grandit chaque jour, surtout la nuit, elle me fait parler

Souviens-toi de ces nuits, la pluie et le froid
Dans mes bras, vous étiez, face à la cheminée
J’ai cru que vous m’aimiez, j’ai cru moi en toi
Après le garçon, oui une fille moi, j’ai souhaité
Hélas, ton départ, a fait naître en moi
Une terrible haine, qu’elle m’a détruite
Chassée de cette scène, ma fille sans moi, elle jouera
Tu me manques fillette, j’ai mal, tu sais
Me manque ton sourire, que j’imagine en moi
Me manque ce plaisir, de te regarder
Me manquent tes fous rires, pour faire fuir mon chagrin
Me manquent tes mots et tes dires, et tes pleurs aussi
Te voir vers moi courir, moi, j’ouvre mes deux bras
Pour bien te cueillir, comme au conte de fées
Mon cœur se déchire, quand je pense a toi
À toi, l’avenir, moi, je pleurent mon passé
Ma santé se nuire, je suis au bout du chemin
J’espère que tu vas me lire, pour toi, ils sont mes écrits

Mon cœur se délire, dans mes pensées que toi
Sans moi, l’avenir, autrefois beau moi, j’étais
Me manque de sentir en moi ton pur parfum
J’ai cru te cueillir, mais d’autres, ils l’ont fait
Je n’ai pas connu ce plaisir, de caresser tes doigts
Ni t’entendre me dire, papa, c’est moi ta fille
Oui triste, je vais mourir, sans connaitre ta voix
Et le plus pire des pires, que tu ne sauras jamais
Que je pars, et que mon cœur n’aime que toi

Sous la pluie dans les rues, oui, je t’ai pleuré à l’hiver
Mes larmes chaudes sur mes joues, ils étaient sacrés
Malgré la vie et ses vents, et le mal de ta mère
Elle m’a fait vivre l’hiver, moi au printemps, je l’ai cueillie
Cherchant seul mes repères, les murmures d’une prière
De retrouver un jour, mes chères, avant d’être enterré

Je te parle hiver, pourquoi tu es sévère
Pourquoi dans ma vie, que toi comme saison
Tes pluies, pourtant donnant la vie, malgré tes tonnerres
Moi, je n’ai pas choisi, ta saison en plein temps
Prends ton froid ainsi tes pluies, et va loin sans voir derrière
Moi, j’attends ma fille, elle viendra au printemps
Et si tu veux ma vie, vaincre d’abord mon désert
Et peut-être qu’une nuit, ton froid qui va me tuer
Ou l’envie et ces flammes, envers ceux que j’aime
Est-ce qu'en plein jour que moi, et triste je partirais ?
Ou dans l’une de tes nuits froides, malgré mes prières
Ou comme un triste nomade, seul, dans les terre je mourais
Les vautours et leur regardes, patientent pour ma chair
Qu’elle puisse me voir ma blonde, avant d’être enterré
Le temps d’une seconde, et triste j’affranchirais la barrière

Je t’aime
Mustapha
avatar
Mustapha

Messages : 12
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 55
Localisation : Alger

Revenir en haut Aller en bas

Re: J’ai mal tu sais

Message par MISSMOT le Dim 5 Mar - 23:25

je prie pour que ta fille te ramène la chaleur dans ton coeur, la joie de vivre... elle est ton soleil, tu es son ciel...
Bisous

arc arc arc arc arc arc

***********************************************************
Lire délivre... angelo
avatar
MISSMOT
modo
modo

Messages : 730
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 36
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum