Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Une lettre pour une juge

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une lettre pour une juge

Message par Mustapha le Jeu 23 Fév - 22:08

Une lettre pour une juge 

On nous a dit qu’on est égaux
Et devant la loi, on est tous pareille
Mais devant les juges aux tribunaux
L’humain contre les valeurs se rebelle
Pour insulter, ils trouvent les mots
Mais pour écouter, ils bouchent les oreilles
Pourquoi toute cette haine entre nous
Pourquoi les gens aiment faire du mal
Ont prié pourtant tous, le même dieu
Il est unique, il est le seul
Mais parmi nous, hélas, se trouve Satan
Il y a des gens qui lui son fidèle
Ils brisent les cœurs des enfants
Ils laissent des graves séquelles
Le pire quand c’est une maman
Qui traite ses enfants mal

Je veux te dire madame la juge
Que tu as fait à mon égard une grave erreur
C’est toujours quand t’en dépasse la ligne rouge
Qu’on ressent la souffrance et la douleur
Les larmes se cachent derrière les noirs nuages
Et l’incertain nous fait toujours peur
Et pour ça madame, tu n’es pas sage
Tu n’es qu’un être éphémère et sans cœur
Tu es une femme et comme c’est dommage
Le système t’a arraché ta douceur
Tu as peur de vivre au chômage
Alors tu juges les gens à travers et a tort
Ton jugement est basait sur des mensonges
Car elle, c’est une femme, elle ta influencé pas ces pleurs
Mais ça se voit, madame la douleur sur mon visage
Je pleure aussi madame, mais c’est à l’intérieur

Et pour mes larmes dans mon cœur, j’ai creusé des forages
Je pleure des larmes en sang, mais c’est dans mon cœur
Que je ressens les violent tempêtes et les orages
Mais devant toi madame moi, je ne suis qu’un corps
Et un numéro tracé par ta main froide sur une blanche page
Et si c’était tes enfants qu’ils sont là sur ce rapport
J’en suis sure que tu vas lâcher et libérer toutes ta rage
Mais t’en que les autres souffrent et qui ressentent la douleur
Les lois du système, madame, te protègent

Si les larmes, madame traduisent la douleur
Alors pourquoi en pleur même de joie
Et si le rire est un symbole du bonheur
Alors le fou dans son monde, c’est un roi
Et si les fleurs symbolisent l’amour
Pourquoi on les tue à chaque fois
Quand t’on veut prouver à quelqu’un notre amour
Même pour ceux de l’au-delà
Si le sacrifice est une preuve d’amour
Alors pourquoi la vie nous donne le choix
Mais toi madame avec ta faiblesse d’esprit et du corps
Tu n’es pas digne pour juger les humains

Moi aussi madame, j’ai des larmes, je pleure
Moi aussi madame, j’ai un foie et un cœur qui bat
Moi aussi madame l’absence me torture
Moi aussi madame, j’ai des droits
Moi aussi, je prié et j’implore le seigneur
Moi aussi madame, je suis comme toi
Je ne dors pas la nuit et sur eux, je veille le jour
Moi aussi, je donne, mais sans que je reçoive
Moi aussi, j’affronte pour eux la vie sans avoir peur
Moi aussi, je ressens, j’ai du chagrin
Quand t’ils partent au loin, j’ai une douleur au cœur
Moi aussi madame, je crie, mais sans voix
Tu es l’a causse madame de tous mes malheurs
Parce que tu te crois être au-dessous des lois
T’en fait pas madame, il viendra ton jour
Devant une juste justice et les lois devins
Ce jour-là madame, pour toi, il ne sera pas un beau jour
Car tu dois rependre pour tes actes devant moi
Et tu seras madame immergé dans ta sœur
Pour ne pas m’avoir donné un jour le choix
Moi aussi madame, je suis un riveur
J’ai rêvé d’elle avant qu’elle soit là
Moi aussi madame, j’ai de l’amour
Et c’est pour elle que j’ai écrit tout ça
Avec mes larmes qui coulent chaque jour
Moi aussi, mon cœur tremble à chaque fois
Quand je vois des filles qui jouent là dehors 
Je ressens les flammes qui me brûlent le foie
Et ma fille absente, elle vit ailleurs
Parce que des gens ont voulu ça
Avec leurs haines qui viennent de l’enfer
Ils ont fait de mes enfants orphelins
Et moi, je vis encore, je ne sais pas quoi faire
Moi aussi, j’ai une chose précieuse en moi
Qu’elle ne pourra jamais offert par une mère
Le courage d’affronter la vie et allez plus loin
Et ne plus avoir peur car je serai derrière
Moi aussi madame, je pleure ma chair à chaque fois
Quand vient le jour de son anniversaire
Et pour elle, je donne mon rein et mon foie
Pour elle ils sont toutes mes prières

Moi aussi, mon cœur se déchire quand t’elle meurt
Et je creuserai seul madame la terre avec mes doigts
Ce jour-là, c’est moi qui devrai être mort
Et être enroulé dans ce blanc drap
Mieux que voir ma fille sous terre qui dort
Rien que pour ça madame, j’ai tous les droits
J’ai le droit Madame, de rêver encore
Tu as trop de pouvoir et je haïs les lois
Et comme un ouragan de la dernière heure
Tu as détruit mes rêves avec tes violentes lois

Dans cette vie madame, tu m’as pris son corps
Mais son âme, il ne m’a jamais quitté
Même si son corps pour moi a de la valeur
Son amour dans mon cœur, il est bien gravé
Il est là au fond de moi dans mes profondeurs
Et même avec tes lois, tu ne peux pas me l’enlevé
Même si je serais un jour face a l’ange de la mort
Je prendrais avec moi son amour, tout les deux enterré 
Et toi madame avec toutes tes erreurs
Devant Dieu, un jour vous serait jugé
Le juge de demain, il sait lire dans les cœurs
Tu n’as pas besoin d’autres pour témoigner
Pour un enfant madame, il n’y a pas mieux qu’un père
C’est un compagnon fidele et pour toute une vie
Mais toi madame, tu m’as fait du tort
Innocent que je suis, mais tu m’as condamné
Dans tes yeux, j’étais rien qu’un être éphémère
Une larme sur mes joues, ce jour-là a bien coulé
Quand tu m’as dit de m’asseoir et de me taire
J’étais sure que tu m’as déjà condamné
Par le feu de l’absence, j’ai trop souffert
Mais à l’enfer Madame il n’y a pas d’abri
Pourquoi tu as pris le sort de mes enfants à la légère
Mais là-bas madame en silence, tu cries

Tu m’as fait madame des graves blessures
Quand tu m’as éloigné de mes deux enfants
Sur mon visage, tu as effacé mes sourires
Et à causse de vous la nuit, je ne dors plus
Je mène un combat avec mon cœur qui va mourir
Pourquoi on donne la garde des enfants à la maman
Est-ce qu’un père madame, n’a pas dans son cœur de l’amour
Moi aussi madame la douleur, je là ressens
Moi aussi de temps en temps, j’ai une t’elle frayeurs
De mourir un jour seul et loin de mes enfants
Dans mes mains jaillis les larmes de mes pleurs
Je suis victime ma fille et pourtant
Dans cette vie, j’ai payé le prix fort
De ne pas avoir auprès de moi mes deux enfants

Qui a dit qu’un père ne devrait pas pleurer
Et que la femme avec ses larmes a tous les droits
Qui a dit que les rois ne se plaindront jamais
Et que leurs vies, c’est le paradis sous leurs toits

Moi ma fille, ils me l’ont volée tard dans la nuit
Avant même qu’elle vienne au monde
Dans le ventre de sa mère, ma fille, elle vit
Et dans mon cœur, j’ai sentais le vide
Tous mes rêves avec elle sont égarés
J’ai senti les bruleurs et le vent a prit les cendres
Dans mon cœur madame cette nuit là, j’ai hurlé
De ne pas voir un jour les yeux de cette blonde
Pardonne-moi ma fille si j’ai négligé
Je suis qu’un être au cœur mortel
Ta douleur ne vient pas de moi ma chérie
Je n’avais pas le choix ta mère et cruelle
La douleur, ma fille se n’est pas un choix dans la vie
Elle est imposée par ceux qui aiment les duelles
Et la mort n’est pas la fin de la vie
Ce n’est qu’un voyage vers une vie nouvelle
Là-bas, ma fille on sera bien accueilli
On aura la protection de l’éternelle
Là-bas, ma fille, je t’attendrais
Si je sois le premier à partir au ciel
Je te garde une place à mes côtés
Et pour ton amour sache que je suis fidèle

Pardonne-moi Dieu j’ai fais des erreurs
Toi qui es clément maître de l’univers
Si je t’ai dit trop « pourquoi » ces derniers jours
C’est que ma douleur est très forte, elle est sévère
Et que mon cœur a besoin d’un peu de bonheur
Pour qu’il puisse résister à un autre l’hiver
Veuille sur ma fille avec tes yeux qui ne dorment
Et qu’elle soit douce avec elle sa mère
Et garde moi mon dieu en vie jusqu'à ce jour
Ou je pourrai prendre dans mes bras mon sang et ma chair
Ou je pourrai lui offrir des roses et des fleurs
Avant mon Dieu qu’il soit trop tard
Avant qu’elle vienne me dire papa, tu as tort
Avant que je sois mort et six pieds sous terre
Je veux voir ma fille dans un jour meilleur
Même s’il sera mon dernier jour sur terre
A bientôt ma fille Je t’aime très fort 
Et je haïs le métier de cette dame
Mustapha
avatar
Mustapha

Messages : 12
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 55
Localisation : Alger

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une lettre pour une juge

Message par MISSMOT le Sam 25 Fév - 20:41

La meilleure et la seule justice se fera au jugement dernier. Ici, on ne comprendra jamais comment des inconnus peuvent décider pour nous...courage

***********************************************************
Lire délivre... angelo
avatar
MISSMOT
modo
modo

Messages : 730
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 36
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum