Site de poèmes, poèsies, à lire ou écrire, et des trucs en plus, bons pour le moral!
 
AccueilPortailPublicationsFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Vérité historique sur l'épiphanie « ou presque »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zigomar Ulrich le Chat

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Vérité historique sur l'épiphanie « ou presque »   Dim 15 Jan - 8:03

Vérité historique sur l'épiphanie « ou presque »
En fait la tradition du tirage des rois et de la fève n'a rien à voir avec la légende que l'on nous raconte

Je le tiens de ma grand mère qui le tenait de ça grand mère et de
ça grand mère et de sa vielle aïeule qui le tenait elle de la belle
mère à son arrière tante qui le tenait je ne sait plus d'où mais
c'est vrai

Voilà il y a très long temps, à l'époque des vieux rois quand
ils ne passaient pas leur temps à ce faire la guerre, ceci prenaient
parfois du bon temps et l'un d'eux dans son grand château avait
une servante très belle et très naïve et qui avait un long nez sisi , ​
alors ses rois aimaient bien plaisanter faire des surprises et
pratiquer de drôle de jeux, par exemple celui qui donna vie à
notre tradition à quelques détailles prés « enfin pour certains
vous allez comprendre », un jour en hiver revenant de guerroyer
pour ce réchauffer c'est rois s'installèrent autour d'une table
avec un chocolat chaud et de la brioche quand l'un d'eux
cachât son sexe dans sa tranche, les autre rigolèrent et
l'imitèrent « oui c'est comme ça les rois sa rigolent pour un rien »,
le roi appela sa servante au long nez "hé Annie y a une surprise"
la servant ne se fit pas attendre le roi lui dit dans
une des parts de brioche "qu'ils tenaient tous fourrés devant
eux" il y a un truc de caché si tu le trouves tu peux jouer avec
" et la jeune naïve avec son pif se mit à renifler les tranches de la
savoureuse brioche, évidement elle trouva un truc gros et flasque
appartenant à l'un de ces drôle de sir, son maître lui recommanda
vas y agite le, frotte bien c'est une baguette magique et la petite
Annie ce mit à secouer l'objet à le branler si bien et si vigoureusement
que paf la récompense ne se fit pas attendre, et
ainsi chaque hiver rentrant de guerre ces rois disait on va tirer
le roi « retenez la nuance » arrivé au logis, ils se plaçaient en
rang d'oignon avec tantôt une brioche tantôt une galette et en
cœur reprenaient
"hé! pif Annie et pif Annie et pif Annie"
Revenir en haut Aller en bas
 
Vérité historique sur l'épiphanie « ou presque »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LÎLOMO :: POÉMES :: HUMOUR-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: