Une déclaration officielle pour un amour clandestin, d'un amant testé par les pires des tentations, des envies lourdes que mon petit corps doit porter chaque fois que ton image caresse mon âme, comme une voleuse ou une maîtresse tu viens et tu pars en m'attirant vers le bas, vers le pire des endroits ..
danser sur les flammes de l'enfer sous le rythme d'une musique faite de ce son de malheur qui sort des bouches de tous ses pécheurs qui me regardent...
Je ne sais plus quoi faire chérie, oui je préfère toujours t'appeler comme cela, chérie, mes mots ne font plus leur effet pourtant ton âme est toujours là plus claire qu'avant , pour décrire mon rêve d'hier il me faut plus que des mots mais tu ne me laisses que ça ...
enivré par ton parfum je laisse glisser mes vêtements qui me tiennent chaud subitement derrière la vitre embuée de ma douche je regarde ton corps dénudé qui pourtant mouillé se montre bizarrement tellement assoiffé en le regardant je sens ton fou désir qui me réclame je décide forcé je me trouve sous l'effet de la fièvre de tes mains, armé avec mes envies je laisse tanguer mes reins au rythme de tes souffles intimes qui me mettent K O ...
dans un ultime effort tu asservis mon corps qui tremble et peine et qui parle peu a travers de son odeur de ce que j'ai envers toi chérie....
le reste est une partie du paradis que je ne peux décrire.