Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Le phare

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le phare

Message par troubadour le Ven 4 Nov - 11:27

Bien debout sur son îlot,
Regard lointain sur les flots.
Tel un vieil amiral,
Fière de sa flotte navale.
Bravant les temps et saisons,
Il est là pour mille raisons,
Pour tous ces marins courageux,
Naviguant sous les cieux orageux.
Par tous les temps, sur ses céans,
Un signe d’espoir à l’océan.
Sous les orages violents,
Les soleils aoûtiens brûlants.
Scrutant, le front audacieux,
L’horizon insoucieux.
Cet ogre insatiable,
Maudit, parfois louable.
Tant de malheureux engloutis,
Tant de familles mal loties.
Immergeant de son rocher,
Affecté par les archers.
Ces vents glacials qui le sculptent,
Ces vagues qui le catapultent.
Rongeant son îlot de paix,
Par l’immensité happé.
Au fil des ans, qui milite,
Son domaine las, s’effrite.
Merveille des peintres anonymes,
Inspirant les poètes à rimes.
Témoin de tant d’événements,
Cachés aussi profondément,
Que les abysses de l’océan.
Noire couleur amère du néant.
Verre mémoire luminescent,
Flashant les présents et absents.
Un salut pour ceux qui s’en vont,
Égard à ceux qui sont devant.
Reposoir des grands migrateurs,
Ces oiseaux, ces agitateurs.
Annonciateurs d’abondance,
Ou l’ire d’Éole et sa démence.
A leurs cris, les souris courent,
Le long des murs de la tour.
Pour être loin de la portée,
Du bec et serres révoltés.
Et quand vint le temps du départ,
Tout le monde s’en va, seul rempart,
Le phare debout quelque part,

Sa lumière éclairant nulle part.






troubadour© copyright
avatar
troubadour

Messages : 69
Date d'inscription : 10/09/2016
Localisation : citoyen du monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phare

Message par MISSMOT le Mer 21 Déc - 21:00

j'aime trop les phares, et j'aime trop ton poème que je n'ai pas vu avant, désolée... magnifique. bravo

***********************************************************
Lire délivre... angelo
avatar
MISSMOT
modo
modo

Messages : 736
Date d'inscription : 25/07/2016
Age : 37
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phare

Message par POPA1234 le Ven 23 Déc - 11:10

magnifique est le seul mot qui me vient à l'esprit à la lecture de ce très beau poème. on peut dire que tu as été éclairé par la lumière de ce phare.....un grand bravo....amicalement
avatar
POPA1234

Messages : 55
Date d'inscription : 25/11/2016
Age : 54
Localisation : univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phare

Message par willy25 le Ven 23 Déc - 12:51

Tellement on si croit, que j'ai reçu plein d'embrun
avatar
willy25

Messages : 189
Date d'inscription : 11/08/2016
Age : 55
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phare

Message par Zigomar Ulrich le Chat le Lun 26 Déc - 16:49

troubadour a écrit:Bien debout sur son îlot,
Regard lointain sur les flots.
Tel un vieil amiral,
Fière de sa flotte navale.
Bravant les temps et saisons,
Il est là pour mille raisons,
Pour tous ces marins courageux,
Naviguant sous les cieux orageux.
Par tous les temps, sur ses céans,
Un signe d’espoir à l’océan.
Sous les orages violents,
Les soleils aoûtiens brûlants.
Scrutant, le front audacieux,
L’horizon insoucieux.
Cet ogre insatiable,
Maudit, parfois louable.
Tant de malheureux engloutis,
Tant de familles mal loties.
Immergeant de son rocher,
Affecté par les archers.
Ces vents glacials qui le sculptent,
Ces vagues qui le catapultent.
Rongeant son îlot de paix,
Par l’immensité happé.
Au fil des ans, qui milite,
Son domaine las, s’effrite.
Merveille des peintres anonymes,
Inspirant les poètes à rimes.
Témoin de tant d’événements,
Cachés aussi profondément,
Que les abysses de l’océan.
Noire couleur amère du néant.
Verre mémoire luminescent,
Flashant les présents et absents.
Un salut pour ceux qui s’en vont,
Égard à ceux qui sont devant.
Reposoir des grands migrateurs,
Ces oiseaux, ces agitateurs.
Annonciateurs d’abondance,
Ou l’ire d’Éole et sa démence.
A leurs cris, les souris courent,
Le long des murs de la tour.
Pour être loin de la portée,
Du bec et serres révoltés.
Et quand vint le temps du départ,
Tout le monde s’en va, seul rempart,
Le phare debout quelque part,

Sa lumière éclairant nulle part.






troubadour© copyright
"Et quand vint le temps du départ,
Tout le monde s’en va, seul rempart,
Le phare debout quelque part,
Sa lumière éclairant nulle part."



bel écrit

un départ en fend phare "lol"
avatar
Zigomar Ulrich le Chat

Messages : 66
Date d'inscription : 07/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le phare

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum